Un soldat suisse condamné pour avoir combattu l’État islamique

Johan Cosar est un ancien militaire suisse qui a pris les armes contre l’État islamique. Pourtant, il risquait jusqu’à trois ans de prison selon le Code Pénal militaire suisse. Il a été finalement condamné à trois mois de prison avec sursis et à une amende de 500 francs suisses. Si la sentence n’est pas extrêmement lourde, la simple condamnation de ce citoyen suisse défie le bon sens : comment peut-on, en Europe, trainer devant la justice des hommes qui nous défendent au Levant ? La réponse à cette question ne peut se trouver que dans la déchéance de nos nations.

Il menait 500 soldats pour défendre les Chrétiens

D’abord présent sur le sol syrien pour réaliser un reportage journalistique, Johan Cosar a ressenti l’impérieuse nécessité de prêter main forte aux communautés chrétiennes lorsqu’il a vu l’avancée islamiste. En s’engageant dans les forces syriaques — une communauté chrétienne orientale vieille de près de 2000 ans — Johan Cosar met à leur service ses compétences de soldat acquises dans l’armée suisse. Pendant deux ans,  entre 2013 et 2015, ce héros mène plus de 500 soldats dans les combats contre l’islamisme.

Violation de la « neutralité de la Suisse »

Revenu en Suisse, Johan Cosar est accusé de plusieurs chefs d’inculpation. Il est accusé d’avoir « porté atteinte à la puissance défensive du pays » en rejoignant une armée étrangère sans l’autorisation du Conseil fédéral (article 94 du Code Pénal Militaire). La présence de nombreux soutiens et l’organisation d’une petite manifestation devant le tribunal n’auront pas permis d’éviter à Johan Cosar une condamnation de la part de la justice suisse.

Cet ancien sergent dans l’infanterie suisse avec une formation de tireur de précision aurait mérité les honneurs publics. Au lieu de cela, la Suisse se déshonore en salissant un héros. Rappelons qu’en défendant les Assyriens, Johan Cosar a participé, à hauteur de ses capacités, à ce que la langue du Christ — l’araméen — perdure dans la région du Levant. Pour cela, les Chrétiens ne peuvent que le remercier.

Sources : 
https://www.bbc.com/news/world-europe-47319581
https://www.rts.ch/info/suisse/10239019-le-combattant-suisse-anti-groupe-etat-islamique-condamne-avec-sursis.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *